Jeune fille enrobé d'une planche de dessin composition végétale
Projets,  Travail photo

À l’ombre des jeunes filles en fleurs

Pour un projet d’étude, il nous a été demandé de mettre en tension nos planches (premier travail : dessin de végétaux, puis composition sur papier kraft avec photocopies) et notre corps. J’ai décidé de porter un haut noir dans un jersey tricot en point dentelle. Ce dernier rappelle le végétal que je tiens dans la main. Ma planche devient volume en se transformant en jupe ; je me suis simplement enroulée dedans. J’ai essayé de venir jouer avec la transparence du pull en point dentelle en le mettant par-dessus la jupe. J’ai opté pour un maquillage des yeux vert, avec un rouge à lèvres marron. J’ai dessiné des racines sous mon œil et un coté du sourcil gauche qui rappellent ce côté végétal. J’ai détourné une écharpe en point dentelle en la nouant dans mes cheveux. J’ai étalé un grand tissu noir par terre pour servir de fond. Il permet de faire ressortir le sujet et le dessin. Le contraste entre la noirceur du fond et des accessoires contrebalance le côté virginal de la planche et la pâleur de mon teint. C’est ce qui m’a fait choisir ce titre issu d’une œuvre de Proust.

Passionnée depuis des années par le monde de la mode et de la beauté, je prépare un DNMADE image de mode et médiatisation pour devenir styliste photo.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *